Naturopathe - Masseuse - Praticienne en Reiki

Disponible : Mardi et jeudi toute la journée, vendredi après-midi, samedi et dimanche sur demande
Naturopathe - Masseuse - Praticienne en Reiki

Vous souhaitez prendre rendez-vous le :

pour une vidéoconférence de : soit un montant de : 30.00


Naturopathie
Reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) comme étant la 3è médecine traditionnelle, aux cotés de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Médecine Ayurvédique, la naturopathie est une médecine holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.
Médecine avant tout préventive, la naturopathie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels. Le naturopathe cherche à rétablir les capacités d’auto-guérison inhérents à chacun et sa démarche consiste à s’appuyer sur les points forts afin de contrebalancer les faiblesses. A cet effet, il établit un bilan de vitalité, qui n’est pas un diagnostic mais qui entend, par divers moyens, mesurer le niveau de vitalité, estimer les surcharges et les carences pour stimuler et renforcer ces capacités.
Le naturopathe a une double mission, celle de thérapeute, qui permet à la personne de retrouver la santé et celle d’éducateur de santé, par laquelle il donne des conseils d’hygiène vitale, dans le but que la personne conserve la santé sur le long terme. Un naturopathe guide ses consultants sur le chemin de la santé en les rendant acteurs de leur propre santé, de façon autonome.
Les grands principes
Elle repose sur 4 piliers fondamentaux qui sont les suivants :
Primum non nocere
D'abord ne pas nuire. Hippocrate le soulignait ainsi « Face aux maladies, avoir deux choses à l'esprit : faire du bien, ou au moins ne pas faire de mal ». Le rôle du naturopathe est d’observer et d’accompagner les symptômes et d’en trouver la ou les causes. Supprimer les symptômes peut causer plus de mal que de bien. On parle de « transfert morbide » : la cause est toujours là, on réduit son expression au silence, elle reviendra sur un autre organe, généralement amplifiée.
Vis medicatix naturae
La nature recèle son propre pouvoir de guérison. Un corps humain en bonne santé possède en lui une capacité d’auto-guérison qui lui permet de retrouver seul la santé. Au cœur de l'organisme vivant se trouvent les forces de vie permettant d'y parvenir. Le rôle thérapeute consiste à faciliter l'accès à ces forces en découvrant et en éliminant les obstacles qui s'y opposent.
Tolle causam
Découvrir et traiter la cause. Allant plus loin encore, Hippocrate disait « Recherchez la cause et traitez-la, recherchez la cause de la cause et traitez-la, recherchez la cause de la cause de la cause et traitez-la ». Le rôle du naturopathe est bien de remonter jusqu’à la cause de la pathologie et d’agir sur cette dernière de façon à rétablir l’équilibre naturel et faire en sorte que le symptôme n’ait plus à s’exprimer.
Docere
Enseigner. Le naturopathe enseigne à son consultant les règles de fonctionnement de son corps et lui apprend à en prendre soin de façon naturelle. Les règles d’hygiène vitale concernent tous les domaines de la vie et considèrent les interactions qui existent entre les plans physique, mental, émotionnel et spirituel. Chaque plan est à prendre en considération pour retrouver et conserver une santé parfaite.
Soutenant ces 4 piliers, le naturopathe dispose de 10 techniques qu’il utilise en synergie, toujours dans le cadre d’une cure, mais pas forcément de façon exhaustive.
1. L'alimentation ou hygiène nutritionnelle (diététique, nutrition, cures saisonnières, …)
2. La psychologie ou hygiène neuropsychique (relaxation, gestion du stress, hygiène relationnelle, relation d'aide, sophrologie, fleurs de Bach…)
3. Les exercices physiques ou hygiène musculaire et émonctorielle (gymnastiques douces, culture physique, yoga, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation, …).
Ces trois premières techniques, dites majeures, sont reconnues ainsi comme nécessaires et suffisante à l'entretien de la santé.
Bien souvent il est nécessaire d'ajouter aux pratiques majeures l'une ou plusieurs des 7 techniques complémentaires dites mineures, cela afin d'optimiser la prise en charge du consultant.
4. L'hydrologie (utilisation de l'eau chaude, froide, tiède, alternée, locale, générale, interne, externe, douches, bains, thalassothérapie et thermalisme, argiles, …)
5. Les techniques manuelles (massages dits de bien-être, onctions aromatiques,…)
6. Les techniques réflexes ou réflexologie (appliquées au pied, à l'oreille, au nez, dos, …)
7. Les techniques respiratoires
8. Les plantes ou phytologie (revitalisantes, drainantes, adaptogènes) et les huiles essentielles ou aromatologie
9. Les techniques énergétiques (magnétisme, Reiki, recours aux aimants)
10. Les techniques vibratoires (utilisation des couleurs, des rayonnements solaires, de la musique).


Contacter ce prestataire
LinkedIn